cartes

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est l'affection neurologique la plus fréquente chez le jeune adulte. En Belgique, elle concerne 15000 personnes. Elle appartient aux maladies immunitaires dont la particularité est de s'attaquer à ses propres tissus. Dans la SEP, la cible se trouve dans le système nerveux central et concerne : les nerfs, la gaine qui les isole, les cellules qui génèrent les influx nerveux et celles qui fabriquent et entretiennent la gaine des nerfs. Ces destructions sont bien localisées et appelées « plaques ».

Sur le plan clinique, la maladie évolue le plus souvent en deux phases. La première caractérisée par des poussées et des rémissions (phase inflammatoire). La seconde par une disparition progressive des poussées et l'apparition d'un handicap irréversible, s'aggravant lentement (phase dégénérative). Plus rarement, les patients évoluent progressivement dès le début sans poussées, d'autres ne présentent que très peu de handicap même après de nombreuses années.

Le diagnostic se base sur une des caractéristiques cliniques de la SEP c'est à dire sa multiplicité dans l'espace (existence de plusieurs lésions) et dans le temps (répétition imprévisible des poussées et rémissions). Actuellement, l'imagerie par résonance magnétique (IRM) permet de visualiser les lésions et de poser un diagnostic beaucoup plus précoce et plus précis.

Depuis quelques années, nous disposons de médicaments agissant sur les mécanismes inflammatoires et diminuant partiellement la fréquence et la gravité des poussées. Les recherches actuelles se concentrent sur des médicaments agissant sur les phénomènes dégénératifs et pouvant ralentir la progression du handicap.

 .

Nouvelles données épidémiologiques dans la SEP (Prof Chr Sindic)

Belgique : 430 nouveaux cas par an

Les femmes sont plus atteintes

La SEP affecte 2,5 millions de personnes dans le monde, 400,000 aux Etats-Unis, 57.000 en France, environ 10.000 en Belgique...

 .