Don online

Aidez-nous Faites un don ou un legs

Prof. Tom vanden Berghe

Exploration thérapeutique des principaux inhibiteurs de la ferroptose dans la sclérose en plaques

Bourse

51 590 €
UAntwerpen

La thérapie « antirouille » améliore le tableau clinique de la SEP récurrente-rémittente expérimentale. 

Lorsque le fer n’est pas protégé, il peut rouiller sous l’effet de l’oxygène. De même, dans notre corps, le stress oxydant peut tuer les cellules au cours d’un processus associé au fer, une sorte de « rouille » biologique, qui entraîne des lésions et une dégénération. On appelle ce nouveau type de mort cellulaire la ferroptose. De petits composés qui bloquent la ferroptose ont démontré une action protectrice dans le cadre d’une neurodégénération expérimentale. En collaboration avec l’université d’Anvers, nous avons développé et breveté une nouvelle génération de petits composés bloquant la ferroptose. Nous disposons déjà de preuves expérimentales que la ferroptose contribue à la pathologie de la sclérose en plaques (SEP) et que nos composés améliorent les résultats dans un modèle expérimental de SEP récurrente-rémittente.