Aidez-nous Faites un don ou un legs

Prof. Dr. Geert van Loo et Prof. Dr. Mohamed Lamkanfi

Activation de l’inflammasome de la microglie dans la pathologie de la SEP

Bourse

60 000 € / 2 ans
VIB / UGent
« Étude de l’activation locale des inflammasomes dans la microglie, dans le cadre de la pathologie de la sclérose en plaques »
L’inflammation chronique contribue à l’apparition de diverses maladies, notamment la sclérose en plaques (SEP), la maladie inflammatoire la plus courante du système nerveux central (SNC). Notre recherche vise à mieux comprendre le rôle de la microglie, un type particulier de cellules cérébrales, dans l’inflammation du SNC et la pathologie de la SEP. Les microglies sont impliquées dans l’activation de ce qui est appelé les « inflammasomes », complexes protéiques cellulaires responsables de la production d’importants médiateurs de l'inflammation dans le cerveau.
En étudiant les mécanismes moléculaires de l’activation des inflammasomes dans la microglie, nous espérons approfondir notre connaissance de la SEP, ce qui pourrait contribuer au développement de meilleures thérapies.

Le projet scientifique

Les cellules microgliales sont les phagocytes mononuclées résidents du système nerveux central (SNC) et elles jouent un rôle fonctionnel à la fois dans la défense immunitaire et l’intégrité du SNC. Ces cellules peuvent toutefois également acquérir un phénotype pro-inflammatoire nuisible qui contribue activement à la chronicité des maladies inflammatoires du cerveau, y compris la sclérose en plaques (SEP). En conséquence, inhiber le statut pro-inflammatoire de la microglie peut supprimer le développement de la maladie et contribuer à traiter la SEP. Cependant, pour y parvenir, une meilleure connaissance des mécanismes moléculaires contrôlant l’activation de la microglie est absolument nécessaire. L’un des mécanismes de contrôle crucial des réactions inflammatoires est l’activation des inflammasomes, complexes multiprotéiques cytosoliques responsables de la production des cytokines inflammatoires interleukine-1b (IL-1b) et IL-18, et du déclenchement de la pyroptose, une forme lytique de mort cellulaire provoquant des réactions inflammatoires. Bien que l’activation des inflammasomes ait été impliquée dans de nombreux processus infectieux, immunitaires et inflammatoires, on ne sait que très peu de choses sur leur contribution spécifique à l’inflammation du SNC et à la pathologie de la SEP. Notre projet a pour objet de contribuer à une meilleure compréhension du rôle spécifique des inflammasomes et de leur régulation dans la microglie en cas de SEP.