Aidez-nous Faites un don ou un legs

Dr. Judith Fraussen et Prof. Veerle Somers

Les « cellules B liées à l’âge » en tant que cibles thérapeutiques dans le traitement de la SEP.

Bourse

45.000 € / 2 ans
BIOMED- UHasselt

Le vieillissement du système immunitaire constitue une partie du vieillissement normal, mais se produit également de manière prématurée chez certains individus atteints de SEP; il se traduit par une augmentation du taux sanguin de « cellules B liées à l’âge » (ABC). Nos recherches antérieures avaient mis en évidence une augmentation du taux d’ABC dans le sang chez 20% des individus atteints de SEP et âgés de moins de 60 ans. Ces cellules étaient également présentes dans le liquide céphalo-rachidien et présentaient des propriétés pro-inflammatoires pouvant contribuer à la maladie. L’élimination ou le blocage de ces ABC pourrait donc être utilisé dans le cadre du traitement de la SEP. Notre objectif est d’identifier des cibles thérapeutiques spécifiquement exprimées par les ABC. Cette identification pourrait éventuellement conduire à des traitements plus précis et plus personnalisés de la SEP qui minimiseraient les effets secondaires.

Le taux sanguin des « cellules B liées à l’âge » est plus important chez 20 %  des personnes atteintes de SEP. Par ailleurs, elles présentent des propriétés  pro-inflammatoires. Cela en fait une cible idéale pour une thérapie nouvelle, spécifique et efficace.